http://djomni.net/wordpress/wp-content/uploads/2013/07/omni_old_website.pngCe à quoi ressemblait mon site web en 2004

Voilà. Après quelques années sans ce qu’on pourrait réellement appeler un site web, je suis enfin « de retour » en ligne. « Pourquoi? », certains me demanderont. Quelle est la place du site web dans le paysage en constante évolution d’un Internet fortement influencé par les réseaux sociaux et les appareils mobiles? Ce sont des questions légitimes que je me suis posées à quelques reprises au cours des dernières années, et ce nouveau site web est la réponse à ces questions.

Il ya quelques années, Myspace était LA plate-forme pour les musiciens et les fans de musique qui voulaient connecter avec eux. Puis vint Facebook qui précipita la spirale descendante de Myspace qui mourut d’une longue agonie, dans un joyeux mélange de tristesse et d’indifférence du public en général. Puis Twitter se pointa le bout du nez et apporta un nouveau type d’interaction entre  les musiciens et leurs fans. Des DJs tels que moi-même investirent beaucoup de temps et d’efforts dans la construction d’une présence sur tous ces sites, pour monter une bonne liste de contacts, pour les nourrir avec du contenu, pour les mettre à jour afin de maintenir l’intérêt. Beaucoup de gens comme moi se sont retrouvés le cul à l’eau quand leurs innombrables heures investies dans la construction d’une décente liste de contacts sur Myspace fut rendue caduque. Un des derniers revers pour les artistes qui comptent sur les réseaux sociaux pour communiquer avec le public est la manière dont Facebook limite désormais le nombre de personnes que vous pouvez atteindre avec les publications de vos pages … sauf si vous payez pour « pousser » chaque message.

Tout cela m’a fait réaliser deux choses:
  1. Au fil des ans, j’ai accumulé des tonnes de contenu en ligne éparpillés sur un certain nombre de différentes plates-formes qui ne communiquent généralement pas entre elles..
  2. Lorsque vous comptez sur la plate-forme de quelqu’un d’autre pour votre présence en ligne, alors vous êtes à leur merci. Ils peuvent changer leurs conditions de service à tout moment, ils peuvent fermer, ils peuvent changer pour le pire et il n’y a tout simplement rien que vous puissiez y faire.
http://djomni.net/wordpress/wp-content/uploads/2013/07/Desert-300x200.jpgPhoto de groupe de ceux qui trouvent Myspace pertinent en 2013

Je me suis aussi demandé: où les gens peuvent-ils aller s’ils veulent trouver toute ma musique, se tenir au courant de mes prestations et projets, entrer facilement en contact avec moi ou mon agent? Réponse: nulle part. Si vous cherchez assez longtemps, vous pouvez trouver tous mes trucs en ligne quelque part, mais pas tous au même endroit.

Alors voilà: ma maison sur le web. Une maison où je contrôle tout le contenu moi-même, où les conditions de service n’iront pas tout foutre en l’air du jour au lendemain ce que j’essaie de faire, une maison qui est plus personnelle qu’un simple profil sur n’importe quel réseau social qui est à la mode ces jours-ci. Une présence sur les réseaux sociaux reste essentielle et ceux-ci se retrouvent aujourd’hui en quelque sorte intégrés ou connectés à mon nouveau site, mais ils seront un prolongement de ma présence en ligne au lieu d’être ma seule présence en ligne.

Ajoutez à cela un nouveau blog qui me permettra non seulement de partager avec vous ma nouvelle musique et mes projets, mais aussi toutes les autres musiques ou autres trucs que j’aimerais lancer par ici. J’espère que ceci deviendra un dialogue et que vous sauterez dans l’arène en utilisant la fonction commenter.

Bienvenue chez moi. Faites le tour, visitez, regardez, écoutez, mais SVP ne chiez pas sur le tapis.