Sortie
Debbie Tebbs

‘Modern Talking’

http://djomni.net/wordpress/wp-content/uploads/2013/06/Modern-Talking-300x300.jpg

Tracklist:

1. Debbie Tebbs – Turbo Love

2. Debbie Tebbs – Stage Fright

3. Debbie Tebbs – Universal Serial Blood feat. Eric Speed

4. Debbie Tebbs – My Robot Friend

5. Debbie Tebbs – USB 2.0 feat. Eric Speed

6. Debbie Tebbs – Me On the Scren feat. DJ Nerve

7. Debbie Tebbs – Triumph feat. Eric Speed

8. Debbie Tebbs & Omni – Your Mom Is A DJ 
 

9. Debbie Tebbs – The Creep Show

10. Debbie Tebbs – Class of 1982

11. Debbie Tebbs – Don’t Believe the Hype

12. Debbie Tebbs – Miss Bionic feat. Marie-Luce Beland

Acheter sur BeatportAcheter sur iTunes

Description:

Modern Talking est le premier album de la DJ et productrice Debbie Tebbs. Your Mom Is A DJ est une co-prodution que nous avons faite ensemble et qui se retrouve sur l’album.

Nous nous connaissions déjà depuis plusieurs années, remontant à l’époque où elle avait le label Elektrofone Records. Elle est en fait la première personne à avoir signé un de mes morceaux en 2007. Nous nous sommes rencontrés par hasard à un spectacle de Trentemoller à Montréal en 2011 et elle m’a alors parlé de son projet d’album pour lequel elle aimerait que je fasse un remix. J’ai immédiatement accepté. Elle me demanda finalement quelque jours plus tard si je serais prêt à carrément faire une co-production avec elle et c’est ce que nous avons fait.

Le morceau fut produit sur une période de quelques semaines, avec deux sessions studios passées ensemble à lancer et organiser des idées, entrecoupées de sessions solo chacun pour soi en s’échangeant les résultats par Internet. À un certain moment, je me suis dit qu’une guitare marcherait bien sur ce qu’on avait, alors j’ai invité mon père Gérald Côté à la maison pour une petite session d’enregistrement. Des dizaines de riffs furent enregistrés. J’ai ensuite sélectionné quelques morceaux pour les éditer afin qu’ils s’emboîtent comme je le voulais avec le reste. La guitare est finalement selon moi devenu un des éléments centraux du morceau et confirma définitivement son statut de « funky ».